vendredi 23 avril 2010

kòm se nou...!

Il semblerait qu’à une époque, tous les chemins menaient à Rome. Et bien, ces temps ne sont plus : Maintenant, même en prenant le même chemin, on n’et pas certain d’arriver au même endroit.

Ayiti a emprunté les mêmes chemins que Les États-Unis d’Amérique. Même que nous nous y tenons mieux qu’eux. Pourtant, il n’est pas nécessaire d’être Docteur en Sociologie, Économie ou autre discipline « save » du genre pour comprendre que nous obtenons des résultats différents.

Dans le domaine de la Justice, les Américains sont passés maîtres de la libération sous caution. Celui qui viole une femme, abuse d’un enfant ou braque une banque pourra dans bien des cas ne pas séjourner en prison, moyennant une somme que lui annoncera le juge du procès.

Quand nous faisons pareil en Ayiti, ça nous vaut une première place dans le tableau des pays où règne la corruption.

Les USA prônent, mais vraiment de toutes leurs forces, l’économie de marché : Un produit n’a aucune valeur fixe. Le prix d’un produit ne doit être arrêté par aucune instance. Seul le marché, selon la loi de l’offre et de la demande, décide du montant contre lequel il s’échange. Les économistes (capitalistes) ne jurent que par cela.

Mais quand en Ayiti, certains vendent le gallon d’essence trois fois le prix à la pompe parce qu’ON a oublié de commander de l’étranger et que l’acheteur accepte d’y mettre le prix, on crie « bare vòlè ». Quand je préfère me fournir chez Ti Louis qui offre ces CD à 5 fois moins chers que les disquaires, avec possibilité de retour en cas de défauts; et qui en plus est installé sur le trottoir juste en face de mon bureau, on m’accuse d’encourager le piratage.

J’entends souvent dire des États-Unis que c’est une société ou chacun peut réussir. Illettré, miséreux, handicapé ou attardé, la réussite est toujours possible.

Quand nous-mêmes donnons l’exemple que même sans aucune qualité ou compétence, on peut accéder aux plus hautes marches du Pays, on nous accuse de ne pas savoir choisir. (Toute ressemblance, de loin ou de près ou même de très près, avec une personne existante n’est que pure hasard ;).

Finalement, La Fontaine n’avait pas tort : Puissants ou misérables, les jugements nous rendent blancs ou noirs.

Tilou