vendredi 14 mars 2008

Le cercle

La productivité passe de nos jours pour un joli terme. C’est le maître mot de l’Entreprise, des pays et du monde. C’est la qualité la plus recherchée ces temps-ci. Il faut pouvoir produire beaucoup, rapidement et bien. Produire quoi ? Tout ce qu’ on a à produire : biens, services, etc.

Parce que c’est avec ça que l'on génère du profit qui servira à nous enrichir (pwoblèm nan se ki « nous » sa a), à développer le pays et à améliorer nos conditions de vie.

Par exemple, la productivité américaine ou européenne offre aux habitants des grands pays de meilleures conditions de vie dans les domaines de la santé. Ainsi, l’américain moyen trouve facilement les soins nécessaires pour se remettre au travail lorsque dans un pays comme Haïti, une simple fièvre lui ferait manquer la partie de dominos de l’après-midi.

Et les infrastructures ? Ah oui ! Il est cent fois préférable de monter un joli bus, ou un taxi dernier cri, pour aller donner l’heure au blanc*, que d’avoir à monter un bogota** pour se rendre à un match de football.

Et ca Paye mieux aussi. Comme ça, on a de quoi bien s’habiller pour concurrencer les collègues, se sentir bien face aux clients et travailler dans de meilleures conditions...pour être plus productif quoi !.

Parce qu’en fin de compte, c’ est ça l’affaire. Nous améliorons nos conditions de vie pour être encore plus productifs. Comme quoi, la productivité vise moins l’amélioration du niveau de vie, que cette dernière cherche à augmenter notre productivité.

Tilou

* (bay blan an lè a) expression créole traduisant les heures de travail à respecter * * voiture en mauvais état