vendredi 25 avril 2008

Tenue de circonstance

«Si sur quelqu’un on prétend se régler, c’est par les bons côtés qu’il faut lui ressembler.»

Seulement. Il faut identifier «ces» bons côtés. Dans certains cas, cela paraît difficile, dans d’autres, non.

Par exemple, la culture occidentale européenne qui a beaucoup influencé d’autres régions nous a légué, en Ayiti, notre tenue de cérémonies protocolaires. Et c’est pas mal joli. Sous-vêtements, chemise et pantalon, chaussettes, cravate, gilet, veste.

Et en plus de rendre beau, ça protège du froid. Même sous les tropiques!

C’est une expérience à faire, je vous assure. Assister, à midi, à un mariage avec tous ses «djobolobosou» qui font suer. Si en plus on se fait accompagner d’un chapeau et d’une paire de lunettes, c’est carrément la classe.

Il n’ est pas question de porter n’importe quoi hein! Pas de légères sandales, pas de t-shirts à manches courtes. Avec ça on risquerait d’avoir froid, sous les tropiques!

Parce qu’être bien emmitouflé, sous le soleil ou sous la pluie, c’est ça être protocolaire!

Tilou