vendredi 15 août 2008

L'habit du moine

Certains, dans leurs façons de s'habiller, se mettent mal à l'aise pour plaire à la société. J’en ai déjà parlé (voir: Tenue de circonstance): je trouve cela bizarre.

Il y en a d’autres qui m’intriguent encore plus: Ceux qui ont honte de ce qu‘ils portent.

Plusieurs fois, je me suis retrouvé avec une ou plusieurs de ces personnes rappelant, par leurs tenues, des œuvres d’art surréalistes. Je n’ai jamais compris leur gêne d'être regardées.

Une fois, l’une d’elles m’a demandé pourquoi je la fixais de la sorte. Je lui répondis que j’admirais sa tenue. Mon regard continua visiblement à la gêner.

Évidemment, vous direz que c’était à moi de ne point la fixer du regard, mais...Réfléchissons honnêtement: Si on se fait beau et qu’on insiste pour l’être différemment des autres, c’est bien pour être remarquable, non?! Ne nous faudrait-il donc pas en assumer les conséquences?

Il en va de même pour ceux qui se mettent en «rasta style» et qui s’offusquent qu’on pense qu'ils se droguent.

Le gendarme, le médecin, la prostituée s’habillent pour être remarquables. Lorsqu'ils ne sont pas en service et qu'ils veulent se fondre dans la foule, ils se mettent des tenues que portent tout le monde.

L'habit ne fait pas le moine, d'accord. Mais lorsqu’on ne veut pas être appelé «révérend», on ne porte pas la soutane.

Tilou