vendredi 12 septembre 2008

Solidarité d'1 mois?

En Ayiti, nous sommes passés maître de la solidarité.

Il y a certes beaucoup de problèmes à résoudre, beaucoup de comportements à changer, beaucoup de notions à apprendre; mais la solidarité est point sur lequel personne n'a de leçon à nous donner. Ah, non!

Quand nous donnons, nous donnons. Nous ne nous rabaissons point à nous baser sur la gueule de l'autre pour lui donner. Certains écoliers de la province peuvent en témoigner: À l'école où ils se rendent, il n'y a point de craies, pas de tableau et pas de banc, pas de livres, pas de courant. Mais on ne s'est pas dit que leur cas était perdu. Non! On leur a dégoté de superbes ordinateurs avec quoi ils peuvent maintenant faire le beau.

Le meilleur exemple: les dernières intempéries. Plusieurs villes et régions du pays se retrouvent sinistrés à cause des inondations. Et là encore, nous, professionnels de la solidarité, frappons un grand coup. Nous ne nous contentons pas de leur apporter de quoi manger et boire, de quoi se vêtir; nous compatissons vraiment et avec une belle trouvaille:

Nous demandons aux écoliers du pays se trouvant en mesure de s'instruire de ne point le faire, durant 1 mois, pour laisser à ceux victimes de sinistres le temps de se préparer pour la rentrée scolaire. C'est pas mal, hein!? Moi, je vais encore plus loin. À la maison, j'interdis la télévision, parce que les enfants sinistrés n'y ont pas accès. J'interdis également aux enfants de lire, parce que les enfants sinistrés n'ont pas de quoi lire pour le moment.

Et puis, ce n'est pas seulement aux écoliers d'être solidaires. Toutes les entreprises du pays devraient fermer en solidarité avec celles des villes handicapées. Et les bureaux de l'État aussi...Pourquoi, par exemple, tous les hôpitaux ne feraient pas solidarité avec ceux inondés? hein? dites-moi.

Même que je ne suis pas certain qu'un mois soit suffisant: Les villes à nettoyer ou déplacer, les entreprises à faire redémarrer, les fournitures à acheter,...non! un mois, c'est trop court. Il faudrait leur donner toute une année...au moins. Mais 2 serait idéal.

Tilou