vendredi 23 janvier 2009

Super, le service!

Quand j’entends certaines gens parler des services en Ayiti, je me dis que c’est important de se renseigner avant d’opiner. Ça peut éviter de paraître ridicule et illettré.

Ridicule parce que bien des reproches qui sont exprimés ne sont pas fondés. Qui ne se plaint pas de l'absence de service fourni par l'État? Pourtant, aucune autre entité, aucun autre secteur ne fournit de meilleur service que l'État.

Ah oui! ça vous étonne, mais c'est la vérité. Prenons un exemple banal: Si vous trouvez un emploi dans le gouvernement, vous avez de fortes chances d’avoir à votre disposition une voiture...oh! que dis-je? une belle voiture, tout-terrain, avec chauffeur, si ça vous plaît. Vous n'aurez même pas à vous soucier de l'approvisionnement en essence. Il y a même des postes qui vous garantissent une «bouboute*» chargée de vous détendre sur place.

Je disais donc que se renseigner peut éviter aussi de passer pour un illettré. Évidemment! Lorsque que vous voyez une 4x4 flambant neuve garée dans un parking, le moteur en marche pendant des heures, rien que pour maintenir l'air conditionné au frais, et que vous prétendez ne pas savoir que le service est fourni par l'état, c’est faire preuve de mauvaise foi ou d'illettrisme. C'est indiqué sur la plaque d'immatriculation, pardi!: «Service de l'État».

Alors, vous connaissez, vous, une entreprise de location qui offre ces avantages? Et en plus, les RENT-A-CAR, il faut les payer. Mais pour jouir du service de l'État, c’est le peuple qui paye.

Vous savez, le problème c’est que les gens sont insatiables de confort.

Tenez prenons encore les employées de l'État. Celles qui doivent normalement assurer le service à la clientèle. Eh bien, elles accusent seulement 3 heures au bureau au lieu des 8 convenues, passent leurs journées à l'ombre, trouvant du temps pour régler leurs affaires privées, reçoivent les clients, lorsqu'ils veulent bien les recevoir, avec les airs les plus contrariés possibles et...se plaignent du boulot!

Certaines doivent même assurer le plaisir d'un supérieur ou d'un collègue. C'est qu'elles doivent quand même être payées pour quelque chose. Mais c'est un boulot auquel elles ne répugnent pas forcément.

Les entreprises privées font, elles aussi, quelques efforts.

Lorsque vous garez votre voiture sur la remise d'un super marché ou d'une banque; remise, je rappelle, gardée par 4 ou 5 agents de sécurité; il y a un écriteau qui dédouane l'entreprise de tout vol ou casse de votre voiture. C'est à questionner sur la présence des agents.

Toutefois, ça reste un super service offert aux voleurs, puisque ces agents n'auront pas de compte à rendre à l'administration qui n' en saura tout bonnement rien car vous ne pourrez pas leur adresser de réclamation.

hm! Super service...!

Le seul dont tout le monde se satisfait du service est le fou du Boulevard Toussaint Louverture. Il se présente toujours avec son morceau de toile, certes très sale, pour essuyer le pare-brise de ceux fréquentant la route. (Sa ki nan machin yo wi!). Eh bien, à lui, on s’empresse de tendre quelques pièces de monnaie pour qu'il n'assure pas le service. (Kòm kwa, nou pa konn sa nou vle!)

Tilou

*maîtresse